octobre 2018

Vive le Savon de Marseille

En France, le savon est utilisé depuis l'Antiquité. Pline l'Ancien rapporte dans son Histoire naturelle que les Gaulois emploient un produit à base de suif et de cendres pour se teindre les cheveux en roux. Le savon leur sert de décolorant pour les cheveux.   Marseille possède des manufactures de savon à partir du XIIe siècle qui utilisent comme matière première l'huile d'olive produite localement. La soude (à l'époque le mot « soude » désignait le carbonate de sodium) se trouve dans les cendres provenant de la combustion d'une plante, la salicorne. [embed]https://www.youtube.com/watch?v=zvyfjKcMMCo&feature=youtu.be[/embed] En 1688, l'Édit de Colbert, ministre de Louis XIV, réglemente la fabrication du savon. Les manufactures de savons doivent cesser leur activité l'été, car la chaleur nuit à la qualité du savon. Selon l'article III de cet édit : « On ne pourra se servir dans la Fabrique de Savon, avec la barrille, soude ou cendre, d'aucune graisse, beurre ni autres matières ; mais seulement des huiles d'olives pures, et sans mélange de graisse, sous peine de confiscation des marchandises. » Cette réglementation assure la qualité du savon qui fait la renommée des savonneries marseillaises. Dans le même temps, des fabriques de savon s'installent dans la région, à Salon de Provence, Toulon ou Arles.