Pourquoi votre page d’accueil doit être simple ?

Classé sous (Ecommerce) écrit par Jerome-d le 22-09-2010

Mots-clés : , ,

On n’a pas 2 fois l’occasion de faire bonne impression. Nous connaissons tous ce proverbe.

Quand un visiteur arrive sur votre site web, il va passer environ 1 minute à regarder votre page, scanner l’information qui y est contenue avant de décider si, oui ou non, il va poursuivre sa visite.

Vous n’aurez peut-être pas d’autre occasion de le faire rester. Vous n’aurez pas d’autre occasion non plus de lui faire comprendre que votre site est le meilleur, le plus simple et le plus complet. Et surtout qui lui parle à lui : votre internaute.

Persistance rétinienne et subjectivité

Chaque internaute qui arrive sur votre site a sa propre histoire. Il a pu parcourir, ou pas, d’autres sites plus simples ou plus compliqués avant d’arriver chez vous.
Bref, comme dirait Steve Krug : il a sa jauge de bonne volonté plus ou moins remplie et c’est  le rôle de la première page de la recharger.

Un exemple : le test de la femme

Regardez cette image 10 secondes :

Jeune femme ?

Si je vous demande ce que vous voyez, vous me direz, une jeune femme, légèrement de 3/4 dos.

Regardez maintenant ce nouveau dessin et pensez à ce que vous voyez :

Quid ? Jeune femme ou pas ?

Vous allez me dire une jeune femme, bien habillée avec une plume sur son chapeau, légèrement de 3/4 dos.

OK. Mais en réalité, beaucoup de gens, en voyant cette même image dans un autre contexte y verront une vieille femme de profil avec un fichu sur la tête. Regardez à nouveau l’image ci-dessus et essayez de la voir.
C’est très difficile, n’est-ce pas ?

C’est difficile car votre perception première a été faussée par la première image. Chaque fois que vous reviendrez sur cette image, même après avoir réussi à voir la vieille femme, vous verrez toujours la jeune femme d’abord.

Comment rattraper le coup ?

Vous avez peut-être réussi à voir cette vieille femme. Voici une aide, au cas où :

vieille femme

Regardez-la bien, retournez sur l’image précédente, vous verrez bien mieux la vieille femme. Pourtant, quand vous reviendrez dans quelques jours sur la seconde image (un mélange des deux), vous verrez toujours la jeune femme en premier.

Vous pouvez d’ailleurs faire le test dans votre entourage : montrez-leur d’abord la vieille dame ci-dessus, puis la photo « mélangée ». Vous verrez qu’ils verront ensuite toujours la vieille femme en premier.

Quelles conséquences pour votre site ?

Selon que votre visiteur sera dans un état d’esprit ou un autre, cela va modifier sa vision des choses.

S’il est joyeux, plein de bonne volonté, il verra votre site d’un oeil bienveillant et lui pardonnera ses défauts.
S’il est frustré, il ne verra que les défauts de votre site.

Dans tous les cas, sa première impression (rétinienne) sera la bonne.

Si votre site paraît mal rangé, trop chargé, trop compliqué, c’est ce qui restera dans l’oeil de votre client.
Si votre site paraît clair, cette impression restera.
Et cela, malgré tous vos efforts futurs.

Soignez la simplicité et la clarté de vos pages, réduisez les éléments que votre internaute doit prendre en charge pendant sa première minute de visite.
Si vous chargez trop sa première minute avec trop de discours commercial, par exemple, votre internaute commencera sa navigation par de la frustration.

On ne parle pas pareil à tout le monde

A chaque âge, à chaque sexe, à chaque CSP et donc à chaque internaute, sa propre vision des choses.

Voici une image qui montre comment l’âge fait évoluer notre vision des choses.

Que voyez-vous sur cette image ?

message d'amour des dauphins

Vous voyez un couple nu dans une tendre étreinte.

Si vous montriez cette image à un enfant de 6 ans, il y verrait… des dauphins. Les voyez-vous ?

Ceci montre aussi la puissance de l’imagination, ce qu’un simple visuel ou une photo bien trouvée peut apporter comme poids à votre discours.
Ce qui est vrai pour vous, ne le sera pas forcément pour un autre.

Rappelez-vous que vous parlez à une personne précise, pas à tout le monde et surtout pas à vous-même.


Commentaires:

Ajouter un commentaire