Refonte de site : faut-il repartir d’une feuille blanche ?

Classé sous (Ecommerce) écrit par Jerome-d le 18-06-2010

Mots-clés : , , , ,

Dans cet article, Capitaine Commerce posait cette question fort intéressante : Refonte totale ou évolution progressive ?

Autrement dit : si vous souhaitez refaire votre site d’ecommerce devez-vous tout refaire ou bien le prendre petit bout par petit bout ?

La réponse est simplement compliquée : ça dépend !

D’après mon expérience

Tout projet de plus de 6 mois est voué à déraper

Dans le web comme dans beaucoup d’autres domaines, au-delà d’une certaine durée, impossible de tenir les délais. Tout change trop vite.
Vous allez vous retrouver dans la situation où ce que vous avez validé hier est surpassé aujourd’hui par un de vos concurrents.

Vos équipes ne peuvent pas être sur la brèche 24h/24 pendant un an

Ne l’oubliez pas : nous sommes tous des êtres humains et passé un certain laps de temps, même les meilleurs éléments vont se démotiver. Surtout si les choses n’avancent pas.

Si votre projet s’éternise, mettez-le clairement en stand-by pendant quelques jours/semaines. Histoire que tout le monde se vide un peu l’esprit.

Une même personne ne peut pas gérer du très court et du très long terme

Toute personne qui est engluée dans la gestion du quotidien a un horizon de visibilité de 10 jours en moyenne.

De la même façon qu’un pilote de course ne peut pas s’arrêter au bord de la route pour regarder la carte ou améliorer son aérodynamisme, votre pilote de projet aura du mal à travailler sur ce projet à horizon de 10 mois s’il est en permanence soumis à une newsletter à écrire, une annonce adword à rédiger ou à régler les petits détails du site actuel.

Ces priorités du quotidien, à cause de leur caractère urgent vont accaparer son temps de travail.

Cela dépend aussi du périmètre de votre projet : Front-office uniquement, Back-office (CMS ou autre) ou Mid-Office (Gestion).
Cela dépendra aussi des ressources que vous y affecterez (une personne à plein temps, sous-traitance etc.).

Voici comment résoudre le problème.

Définir le projet

Encore une fois, je vous conseille de faire appel à la perspective descendante GTD que j’ai déjà évoquée concernant les présentations powerpoint :

  1. Intentions et principes
  2. Vision
  3. Objectifs
  4. Domaines de responsabilité
  5. Projets
  6. Actions

Définissez ce qui va guider le projet : est-il un projet vital pour l’entreprise, un enjeu stratégique, un canal supplémentaire de vente ou une lubie du boss ?
C’est bien plus important qu’il n’y paraît : de cela va découler la disponibilité des équipes.

Si c’est une simple lubie du patron, alors, il sera impossible de demander à vos équipes d’investir plus de 15% de leur temps. Sans compter que vous ne pourrez pas disposer de moyens humains supplémentaires.
Si c’est un projet vital, alors demander une ressource supplémentaire sera un jeu d’enfant.

Définissez la vision du résultat.
Si l’attente est cosmétique (un nouveau site avec un charte graphique 2.0 toute belle), vous n’avez plus de question à vous poser.
Si ce qu’on attend, c’est de faire plus de ventes, c’est déjà plus compliqué.
Si le besoin est de pouvoir administrer le site sans devoir faire intervenir la DSI, c’est un nouveau type de refonte.

Avec cette vision, vous savez déjà ce qu’on attend vraiment de vous.

Définissez vos objectifs (SMART) en fonction de cette vision.
De ces objectifs vont dépendre les projets qui vont devoir être menés de front.

La composante la plus importante sera le temps alloué au projet.
Couplée aux intentions et principes, elle va vous permettre de définir une chose vitale pour la réussite du projet : de combien de temps le chef de projet va-t-il disposer pour mener à bien ces améliorations ?

Si vous savez que le webmaster ne pourra pas se dégager de son quotidien plus d’une heure par jour ou de quelques heures par semaine et que vous avez un horizon de résultats qui est proche alors vous pouvez oublier la refonte complète.

Définissez les Domaines de responsabilité : les conditions à remplir pour mener à bien le projet.

Vous êtes dans la situation où vous pouvez demander des ressources supplémentaires ? Vous avez du temps ? Le projet est vital ?
Alors pour que ce projet de refonte complète aboutisse, il vous faut cette ressource pour vous remplacer (ou remplacer la personne qui va gérer le projet) et vous sortir du quotidien.

Enfin, déterminez les projets associés (ou sous-projets).
Par exemple :

  • recruter un assistant webmaster quelques mois avant le début de la refonte pour qu’il prenne le relais
  • chercher un prestataire technique pour réaliser la refonte (si vous n’avez pas les ressources en interne cf. « Domaines de responsabilité »)
  • découvrir les points à améliorer dans le site (si votre projet est de dimension plus réduite)

Et en avant pour l’action.

Quelle est la meilleure méthode ?

Encore une fois : ça dépend !

Projet stratégique / ressources mobilisables

La personne qui prendra en main le projet doit être libérée.

S’il est impliqué dans le quotidien, prenez un CDD pour une durée de 12 à 14 mois pour surcroît d’activité.
Il faut vous y prendre à l’avance pour qu’il puisse déléguer son travail avant le début.

Vous pouvez repartir de zéro, si vous vous en donnez les moyens humains et financiers.

Pénurie de ressource

Ne soyez pas gourmands : commencez par le plus important !
C’est en cela que le travail en amont sur les intentions, les principes et la vision du résultat vont vous aider.

Découpez le projet global en plus petits projets qui tiennent dans une unité de temps raisonnable.
Quatre à six mois pour produire des résultats tangibles, pas plus. Les améliorations doivent être en ligne au bout de 6 mois grand maximum.

Voici un schéma qui doit résumer la façon dont vous concevrez l’amélioration de votre site. Il provient d’un blog parlant du Lean six Sigma :

Lean Six Sigma

L’idée étant alors de coupler des améliorations progressives avec des releases majeures (les petites refontes).


Ajouter un commentaire