Google API permet d’utiliser de nouvelles polices d’écriture

Classé sous (Webmarketing) écrit par Jerome-d le 30-07-2010

Mots-clés : , ,

Lorsqu’on crée un site web, on doit se contenter des quelques polices d’écriture communes à presque tous les systèmes (Windows, Mac, Linux etc.) en proposant, le plus souvent, une police par défaut : avec ou sans serif.

Peu de créativité si on veut assurer une expérience utilisateur correcte.

Google API permet maintenant d’utiliser des fontes (l’autre nom des polices de caractère) qui ne sont pas présentes sur l’ordinateur de votre internaute.

Ce système va-t-il changer radicalement la façon dont on pense l’écriture des sites ?

Il ne faut tout de même pas oublier que beaucoup de ces polices, très jolies, sont peu lisibles et que le Verdana reste une valeur sûre.
C’est néanmoins une évolution intéressante.

Pour en apprendre davantage : Lire cet article sur Mashable (en anglais)


Ajouter un commentaire