Steve Krug Je ne veux pas chercher !

Classé sous (Webmarketing) écrit par Jerome-d le 21-06-2010

Mots-clés : , , ,

Le livre de Steve Krug (Je ne veux pas chercher !) est une référence pour comprendre rapidement l’attitude des internautes.

L’analyse qui m’a le plus intéressé était la suivante, je cite :

Pourquoi est-ce si important [de faciliter la vie de l’internaute sur votre site] ?

Bizarrement, ce n’est pas pour la raison généralement avancée : « Sur Internet, il suffit d’un clic pour accéder à la concurrence. Si l’utilisateur se sent frustré, il va voir ailleurs ».

C’est parfois vrai, mais vous seriez étonné du temps que les gens passent sur des sites qui sont pourtant source de frustrations pour eux.

[…]

Alors pourquoi ?

Quand l’expérience utilisateur devient frustration.

Voici ce que propose Krug concernant l’expérience utilisateur sur le web :

La frustration sur un site web

Pour beaucoup, la question est de savoir au bout de combien de temps l’internaute-type sera frustré et partira.

En fait, c’est une mauvaise question : il n’y a pas d’internaute-type.
On pourrait faire une moyenne, mais chaque internaute a sa vie propre, ses objectifs « idiosyncrasiques »,  son propre historique, son vécu, les autres sites qu’il a pu visiter : il est unique.

Il a son propre réservoir de bonne volonté.

Et voici les 4 choses à savoir :

La capacité du réservoir est propre à chaque utilisateur

Certaines personnes ont un gros réservoir et d’autres un petit. Certains sont plus patients, d’autres moins. Certains vous font confiance, d’autres ne font confiance à personne.

D’une manière générale, il vaut mieux partir du principe que si vous arrivez à satisfaire les internautes les plus difficiles, votre site est plus facile pour les autres (c’est la même chose pour l’accessibilité).

Chaque situation est différente

Vous pouvez être le seul distributeur du produit qu’il recherche ou bien vous êtes vraiment moins cher que la concurrence. Sa jauge sera remplie.
Mais il peut aussi être pressé (ce jour-là, mais pas demain) ou bien venir d’un site plus mal ficelé que le vôtre et en avoir déjà assez (ou inversement venir d’un site qui lui a paru simple).

Vous pouvez remplir le réservoir

Prouvez à votre internaute que vous voulez vraiment qu’il réussisse !
Ne sous-entendez pas qu’il s’est trompé : c’est votre site qui n’arrive pas à trouver, à comprendre. Faites des contre-propositions, proposez un contact humain en cas d’erreur répétées, un formulaire de contact.

Il suffit parfois d’un problème pour vider sa bonne volonté

Vous lui demandez toutes ses coordonnées juste pour accéder à son devis ? Il doit chercher les références d’un produit pour avoir accès au produit connexe qui l’intéresse ? Le prix affiché dans le devis n’est pas le même qu’en page d’accueil ?

Toutes ces erreurs peuvent vider le réservoir de l’internaute. Et il s’en va.

En conclusion

Vous ne devez jamais perdre de vue que l’internaute ne vous attend pas sur Internet, que la concurrence n’est jamais loin, et qu’il donne de son temps pour arriver à acheter votre produit / service.

La moindre des choses, c’est de lui faciliter la tâche.

Si vous voulez lire ce livre que je conseille fortement, même pour des webmasters intermédiaires :
Je ne veux pas chercher !


Commentaires:

Ajouter un commentaire